Malay Kids In France

Untuk Orang Melayu saja!

 
HomeHome  PortalPortal  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  

Share | 
 

 le blues des bleus

Go down 
AuthorMessage
ieQa_iQ
Super User!!
avatar

Number of posts : 554
Age : 27
Localisation : .K.E.N.T.
Registration date : 2005-08-14

PostSubject: le blues des bleus   Mon 10 Jul à 8:57

huhu.
france kalah lwn italy. Sad
tepape.lol. Razz
forza italia? Laughing
huhu
tuh ahh korunk ckp agie allez les bleus.. Razz Razz
kan les bleus laen yg mnang. Twisted Evil Twisted Evil
mwahahhaa. Twisted Evil Twisted Evil
walaubagaimanapun...sy tetap dpt usha david trezeguet maen. I love youTwisted EvilI love you
hahahahaa. Wink Mr. Green
wait till 4 thn agie..br gwe usha bola balek.. Razz Razz
quoi que.. kalo rajen gwe nak tgk real madrid nye match.. Mr.Red Mr.Red


les articles... pirat

[1] ZIDANE S'EN VA DANS LES LARMES Sad

BERLIN (Reuters) - Zinedine Zidane a tiré sa révérence au football, s'en allant, seul dans les larmes et les regrets, au terme de la finale de la Coupe du monde remportée par l'Italie aux tirs au but.

Non seulement "Zizou" n'a pas réussi son pari de décrocher une deuxième étoile huit ans après celle de 1998 mais il a terminé l'aventure seul, loin des siens, aux vestiaires.

Le capitaine des Bleus a été expulsé lors de la seconde mi-temps de la prolongation pour une agression sur Marco Materazzi, hors de toute action de jeu.

Le temps qu'il se rende compte de l'énormité de son geste, il était certainement trop tard, il ne lui restait plus qu'à tourner le dos à un match qui n'était finalement pas le sien.

Sans doute restera-t-il le plus grand joueur français de ces 20 dernières années mais son dernier geste en tant que footballeur jette un voile terne sur la fin de son histoire avec les Bleus.

Zizou était revenu, il y a moins d'un an, pour ne pas achever sa carrière internationale sur la déception frustrante d'une élimination en quart de finale du championnat d'Europe.

Lui que l'on disait vieillissant, physiquement à des lustres du talent montré en 1998 et 2000, a fait mentir tous ses exégètes.

Bien qu'il n'ait pas eu l'honneur de soulever une deuxième fois le trophée, privilège réservé à une poignée de joueurs, Zidane a certainement réussi la plus belle de ses six phases finales.

Face au Brésil en quart de finale, le capitaine tricolore a livré la plus grande performance de ses 12 années sous le maillot bleu.

Contre l'Espagne et le Portugal, il fut aussi magnifique et déterminant.

Il inscrivit un but remarquable dans les arrêts de jeu pour sceller l'humiliation des hommes de Luis Aragones (3-1) et transforma sans trembler le penalty pour écarter de son chemin les protégés de Luiz Felipe Scolari (1-0) en demi.

Dimanche soir à Berlin, dans un stade chargé d'histoire, son talent n'a pas suffi pour empêcher l'inévitable victoire de l'Italie, meilleure équipe du monde à l'évidence.

Le soir de sa première sélection en août 1994 à Bordeaux, le gamin des quartiers nord de Marseille avait sauvé la France.

Entré en seconde mi-temps, il avait inscrit deux buts de génie en l'espace de cinq minutes et obtenu un heureux match nul (2-2) face à des Tchèques qui ont rarement réussi aux Français.

Sous la férule d'Aimé Jacquet, qui nourrissait pour lui une admiration presque sans borne, "Zizou" avait incarné l'espoir d'un renouveau du football hexagonal.

Il avait été accueilli comme celui qui était capable de mettre fin aux années de disette après le départ d'un autre numéro 10 d'exception, Michel Platini.

LA PLUS BELLE ET LA PLUS FASCINANTE

Avec Zidane, la France a tout gagné, la Coupe du monde en 1998 et le championnat d'Europe 2000 qui restera à jamais le chef d'oeuvre du maître à jouer français.

Avec Zidane, la France s'est imposée pendant deux courtes années comme la plus belle et la plus fascinante équipe du monde.

L'Euro en Belgique et aux Pays-Bas fut l'apogée de cette génération.

C'est à peu près cette époque-là que Zidane quitta la Juventus de Turin pour rejoindre le Real de Madrid au terme du plus gros transfert jamais réalisé: 75 millions d'euros.

Ce record n'a jamais été égalé depuis et Zidane reste le joueur le plus cher de l'histoire du football.

Paradoxalement, ce fut à partir de cette époque que le déclin du maestro se fit perceptible, en même temps que celui de la France se faisait évident.

Sa blessure à la veille du Mondial 2002 fut un terrible coup du sort, le privant des deux premières rencontres et l'obligeant à jouer la troisième à peine rétabli d'une déchirure à la cuisse.

Malgré son courage, il ne put éviter un fiasco qui était largement prévisible: le manque de préparation, l'excès de confiance et la "prime" donnée aux Mondialistes de 1998 aboutirent à une infamante élimination au premier tour.

Deux ans plus tard, les Français connaissaient à nouveau une déconvenue lors du championnat d'Europe au Portugal.

Divisés, incapables de jouer ensemble malgré un système de jeu pourtant simple imposé par Jacques Santini, ils perdaient le dernier titre qui leur restait: défaite 1-0 face à la Grèce en quart de finale.

GROSSE FATIGUE

Cela en était trop pour Zidane qui, voyant d'un mauvais oeil l'arrivée de Raymond Domenech à la tête de la sélection, décidait de se consacrer uniquement à son club.

Mais là non plus, les choses n'étaient pas celles qu'il espérait car le Real se montrait incapable de remporter le moindre trophée tandis que son rival de toujours, Barcelone, mettait la Primera Liga et l'Europe sous sa tutelle.

Malgré tous ces signes de déclin du maître, la France ne pouvait encore se résoudre à se passer de lui et elle le rappelait en août 2005.

Parce que la patrie était en danger et qu'une non qualification pour la Coupe du monde l'aurait ramenée une décennie en arrière.

A cause de son passé récent et des enjeux financiers qu'il avait engendrés, la France ne pouvait pas se permettre d'être absente en Allemagne.

Alors Zidane revint et aida les siens à se qualifier pour un tournoi dans lequel il était presque évident qu'ils ne pourraient pas briller malgré un tirage au sort relativement favorable.

Avant le Mondial 2006, Zidane avait été honnête.

Il était fatigué. Il admettait ne pas être satisfait de la manière dont il jouait depuis deux ou trois ans mais il s'avouait prêt à disputer encore quelques matches.

La prolongation de dimanche fut l'épreuve de trop pour ce joueur complexe et timide dont la violence a sans cesse accompagné le génie.

Il s'en va donc.

Dans moins de deux mois, débutent les qualifications pour l'Euro2008, comme pour rappeler que les aventures ne disparaissent pas avec les hommes, aussi grands soient-ils.



[2] LES FRANCAIS PARTAGENT LE BLUES DES BLEUS Sad

PARIS (Reuters) - Déçus d'être passés si près d'un nouveau sacre au Mondial, les Français ont partagé la tristesse des Bleus et de leur meneur de jeu, Zinedine Zidane, tout en saluant leur exceptionnel parcours.

Sur les Champs-Elysées à Paris, le Vieux-Port de Marseille ou la place du Capitole à Toulouse, des dizaines de milliers de supporteurs ont remisé drapeaux et calicots dans une étrange ambiance, la tête haute mais au bord des larmes.

Les Français ont vu leur rêve de victoire anéanti par les Italiens, qui ne l'ont emporté qu'aux tirs au but (5-3). La même stupeur avait auparavant accueilli l'expulsion de Zidane lors de la prolongation.

"Je suis très déçu pour 'Zizou', je pense plus à lui qu'à la défaite. Il faut que personne ne lui reproche son geste", a déclaré à Reuters David Douillet, double champion olympique de judo.

"C'est injuste, mais ils sont trop forts et ça vaut quand même de les soutenir. Je leur donne rendez-vous en 2010", lâche Cédric, 18 ans, qui déambule l'air désarçonné, sur les Champs-Elysées, avenue désertée peu à peu par les supporteurs.

"Merci les Bleus", titrent en substance plusieurs quotidiens à paraître lundi, l'Humanité et Le Parisien.

La classe politique a salué pour sa part une équipe qui a réussi, huit ans après son triomphe de 1998, à déjouer tous les pronostics pour redonner, outre la passion du foot, de l'allant à une France morose et assoupie.

"Ils n'ont pas de raison réelle d'être tristes, ils ont fait quelque chose d'extraordinaire", a résumé le président Jacques Chirac, présent à Berlin pour soutenir les Bleus.

"Malgré le carton rouge, nous n'avons pas à rougir, ce soir on a fait un grand match", a déclaré sur Europe 1 le député UMP Christian Estrosi. "Le match restera dans la légende. Je me demande si ce n'était pas trop sur les épaules de Zidane", a renchéri Pierre Lellouche (UMP).

Douze mille policiers ont été mobilisés, dont 3.000 à Paris et 5 à 6.000 dans la région parisienne pour tenter de limiter les débordements.

Mercredi dernier, après la victoire contre le Portugal, la liesse qui avait gagné les villes de France a été ternie par des accidents et des violences qui ont fait quatre morts.

Les Bleus déjeuneront lundi à l'Elysée avec le président Jacques Chirac, qui les avait invités dès samedi, quel que soit le résultat du match. Ils ont été invités à remonter l'avenue des Champs-Elysées en bus, comme ils l'avaient fait au lendemain de la victoire du Mondial-98. Mais rien dit, à l'image de Raymond Domenech, qu'ils en aient vraiment envie.


[3] ITALIE BRISE LE REVE DES BLEUS Crying or Very sad

BERLIN (Reuters) - L'Italie a démontré qu'elle était bien la meilleure équipe du monde, décrochant la quatrième étoile de son histoire face à une équipe de France qui n'a jamais rendu les armes.

Les Italiens se sont imposés au terme de la séance des tirs au but (1-1 après la prolongation) dans laquelle seul David Trezeguet, remplaçant d'un soir, a manqué sa tentative.

La France voit son rêve de remporter une deuxième Coupe du monde à huit ans d'intervalle se briser tandis que celui de son plus grand joueur Zinedine Zidane s'est arrêté dans les larmes et la disgrâce.

Le capitaine français s'est fait expulser lors de la seconde mi-temps de la prolongation pour une agression sur Marco Materazzi, hors de toute action de jeu.

Zidane, pleurant sur son sort et se retirant, a rejoint les vestiaires tandis que ses coéquipiers luttaient sans faiblir jusqu'à la 120e minute.

La séance des penalties était l'épreuve de trop pour eux, à la conclusion d'un parcours totalement inimaginable il y a encore quelques semaines.

Au total, les Français pourront se dire qu'ils ont quitté ce Mondial en étant invaincus à défaut d'en être sortis victorieux.

Pour se consoler, ils pourront se dire également qu'ils ont montré pendant un mois un courage et une abnégation qui les ont fait passer tout près de l'exploit.

L'Italie, qui n'avait plus vaincu son vieil ennemi français depuis le premier tour de la Coupe du monde en Argentine en 1978, prend enfin sa revanche.

Les Azzurri effacent l'élimination de 1986 au Mexique mais aussi celle de 1998 au Stade de France, qui s'était décidée aux tirs au but.

Ils oublient également la finale du championnat d'Europe 2000 lorsque Trezeguet avait inscrit le but en or qui les avait privés du titre européen.

L'ironie de l'histoire a voulu que cette fois Trezeguet soit le fossoyeur de l'aventure des siens.

TOUJOURS ALEATOIRE

Lundi, les Bleus sont attendus pour remonter les Champs-Elysées mais l'ambiance ne sera jamais celle du 13 juillet 1998.

Ils n'ont simplement pas réussi à gagner. Et les larmes de Lilian Thuram, au soir de sa 121e et dernière sélection, disaient assez qu'il ne restera finalement que peu de joie au bout de cette aventure.

Sans doute, les Bleus auraient-ils préféré être battus à la régulière que de s'incliner de la sorte, sans être réellement vaincus.

"Une séance de tirs au but est toujours aléatoire", a commenté l'ancien coach Aimé Jacquet, ancien mentor de Zidane. "Ma déception est double parce que je pense que la France, après un match plein, aurait pu marquer un deuxième but."

"L'expulsion de Zizou a été terrible", a simplement ajouté Jacquet. "Il y a peut-être eu une provocation. C'est terrible de le voir partir comme ça car je pensais sincèrement qu'il allait soulever cette Coupe du monde."

Tous les supporteurs français le pensaient aussi lorsque le maître à jouer de l'équipe de France ouvrait le score sur un penalty sanctionnant une faute de Materazzi sur Florent Malouda à la septième minute.

Zidane inscrivait son troisième but dans une finale de Coupe du monde et rejoignait dans l'Histoire les Brésiliens Pelé et Vava et l'Anglais Geoff Hurst.

Materazzi se rachetait de son erreur en reprenant victorieusement de la tête un corner d'Andrea Pirlo à la 19e minute.

Les Français ne sombraient pas mentalement, bien au contraire. Ils faisaient mieux que jeu égal avec des Italiens dont la solidité technique et physique s'estompait au fil des minutes.

Dans les prolongations, les Bleus dominaient outrageusement mais les hommes de Marcello Lippi n'avaient encaissé que deux buts lors de ce tournoi, dont aucun sur action de jeu.

Il était trop tard pour que cette tendance s'inverse.

"Je ne peux pas être content. On ne peut jamais être content lorsque l'on n'a pas gagné", a commenté Raymond Domenech, lui aussi au bord des larmes.

"Zidane nous a manqué dans les 20 dernières minutes. Cela a pesé lourd dans la balance".

_________________
late to bed and late to wake will keep u long on money and short on mistakes Wink
Back to top Go down
View user profile
nurfahrain_rashid
Super!! MEmang terer lah orang nie
avatar

Number of posts : 129
Age : 25
Registration date : 2006-06-04

PostSubject: Re: le blues des bleus   Mon 10 Jul à 9:11

muahaha!!!! mls nk baca !! sbb dh tgk !! sedey giler cherbourg !! HAHAHA!!!
Back to top Go down
View user profile
Luqman
Rang: Administrateur
avatar

Number of posts : 1712
Age : 25
Localisation : Ikut suka hati aku lah
Registration date : 2005-08-10

PostSubject: Re: le blues des bleus   Sun 23 Jul à 17:20

aku ckp ALLEZ LA FRANCE!! org lain tu lah!
apa italy main kutuk org!

_________________
Special Thanks for zaim and kak fiqah sebab tolong kita buat forum nie Wink
Back to top Go down
View user profile http://malaydifrance.forumactif.com
lUzsTaR_hiTcHie
Hyper User!!!
avatar

Number of posts : 1153
Localisation : beach of bitches n sumtime bilik awek korg.
Registration date : 2005-08-14

PostSubject: Re: le blues des bleus   Thu 27 Jul à 12:54

aller les bleus!!
pek! kne tandok! haha.
cantek ah zidane.mon cousin.

_________________
Back to top Go down
View user profile
Hadi
Super User!!
avatar

Number of posts : 640
Age : 24
Localisation : ..°HàlfPînt°Land..
Registration date : 2005-08-10

PostSubject: Re: le blues des bleus   Thu 27 Jul à 12:59

haha..sebelum zidane tanduk..
aku yg suh dia tanduk.aku tepon dia..
haha..lol.

_________________
..[°HàlfPînt°] Play For Fun Y'all..
..Basketball is my passion..
Back to top Go down
View user profile
Luqman
Rang: Administrateur
avatar

Number of posts : 1712
Age : 25
Localisation : Ikut suka hati aku lah
Registration date : 2005-08-10

PostSubject: Re: le blues des bleus   Thu 27 Jul à 18:52

yer hadi? kau boleh pass dia punya number tak ?

_________________
Special Thanks for zaim and kak fiqah sebab tolong kita buat forum nie Wink
Back to top Go down
View user profile http://malaydifrance.forumactif.com
lUzsTaR_hiTcHie
Hyper User!!!
avatar

Number of posts : 1153
Localisation : beach of bitches n sumtime bilik awek korg.
Registration date : 2005-08-14

PostSubject: Re: le blues des bleus   Thu 17 Aug à 11:37

haha..hakim..ko nak ngorat zidane ke?hahau.
hadi..ko boleh mintak die kasi pinjam baju kat aku tak?haha

_________________
Back to top Go down
View user profile
-[zaim]-
Super User!!
avatar

Number of posts : 667
Localisation : hurm...D bumi Allah!
Registration date : 2005-08-10

PostSubject: Re: le blues des bleus   Sun 14 Jan à 13:29

cian zidane aku ...! haha

_________________
-MiaZ says dat u all are suckies so stop sucking ure thumbies cuz u smell like stupid ass froggies-
Back to top Go down
View user profile
Luqman
Rang: Administrateur
avatar

Number of posts : 1712
Age : 25
Localisation : Ikut suka hati aku lah
Registration date : 2005-08-10

PostSubject: Re: le blues des bleus   Tue 16 Jan à 12:14

kau nie sian btol2 ke tak dkt Zidane? LOL

_________________
Special Thanks for zaim and kak fiqah sebab tolong kita buat forum nie Wink
Back to top Go down
View user profile http://malaydifrance.forumactif.com
Tazzy G
Super!! MEmang terer lah orang nie
avatar

Number of posts : 124
Age : 27
Localisation : France
Registration date : 2005-08-29

PostSubject: Re: le blues des bleus   Tue 16 Jan à 22:52

ade makne ke ayat ko tu hakim oit?
ini mata aku ke ko yg silap seyh?

_________________
Photobucket

When the power of love overcome the love of power, the world will know peace - Jimmy Hendrix

Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/emirulharizbeatz
Luqman
Rang: Administrateur
avatar

Number of posts : 1712
Age : 25
Localisation : Ikut suka hati aku lah
Registration date : 2005-08-10

PostSubject: Re: le blues des bleus   Thu 18 Jan à 18:13

mata kau kot!
LOL,
itu bahasa SMS gua.

_________________
Special Thanks for zaim and kak fiqah sebab tolong kita buat forum nie Wink
Back to top Go down
View user profile http://malaydifrance.forumactif.com
Hadi
Super User!!
avatar

Number of posts : 640
Age : 24
Localisation : ..°HàlfPînt°Land..
Registration date : 2005-08-10

PostSubject: Re: le blues des bleus   Sun 3 Jun à 17:18

..sms.??huh..sory we dont
play any sms word.u're out.
..phweet..red card.

_________________
..[°HàlfPînt°] Play For Fun Y'all..
..Basketball is my passion..
Back to top Go down
View user profile
Tazzy G
Super!! MEmang terer lah orang nie
avatar

Number of posts : 124
Age : 27
Localisation : France
Registration date : 2005-08-29

PostSubject: Re: le blues des bleus   Sun 22 Mar à 16:01

Hadiiiiii tu sort!!! t'as pas le droit mdr!

_________________
Photobucket

When the power of love overcome the love of power, the world will know peace - Jimmy Hendrix

Back to top Go down
View user profile http://www.myspace.com/emirulharizbeatz
Sponsored content




PostSubject: Re: le blues des bleus   

Back to top Go down
 
le blues des bleus
Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» BLUE FLAG 'PRIDE OF LONDON'
» CANADIAN 1943 HOSPITAL BLUES TROUSERS ?

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Malay Kids In France :: .:Sport:. :: Football-
Jump to: